La Mission 100 tonnes

Sauver notre planète un cours d’eau à la fois

L’eau est l’or bleu de notre époque ! Le Québec en est riche avec ses trois millions de plans d’eau, 3% des réserves en eau douce renouvelable de la planète. Le défi est d’en prendre soin. Retirer 100 tonnes de déchets des cours d’eau du Québec et des océans de la planète, voici l’objectif ambitieux que se sont lancés Jimmy Vigneux et Lyne Morissette à travers la Mission 100 tonnes

Jimmy qui ramasse

Club APRIL Marine est fier de soutenir Mission 100 Tonnes! Après avoir mis en place des collectes de fonds pour la cause, le Club met la main à la pâte cet été en nettoyant nos cours d’eau en fin de saison. La protection de l’environnement nous concerne tous et nous sommes heureux de nous mobiliser pour continuer à préserver notre belle biodiversité et protéger ces lacs que nous aimons tant. N’hésitez pas vous aussi à nettoyer près de chez vous et à envoyer vos photos à Mission 100 tonnes, ils sont toujours ravis de partager les publications des bénévoles!

En bref, la Mission depuis 2018 :

  • Près de 400 nettoyages organisés partout au Québec et dans le monde
  • Près de 10 000 personnes qui ont participé aux différents nettoyages
  • Plus de 78 tonnes de déchets retirés des cours d’eau 
  • Récipiendaire du grand prix du Jury 2018 Si Demain le Québec de la Fondation David Suzuki
  • Récipiendaire du prix Demain le Québec pour le projet le plus vert et le plus engagé 2018 remis par la Fondation David Suzuki
  • Tournée du Québec en 2019
  • Signature d’un nouveau partenariat avec la Ville de Montréal
  • Collaboration avec les Scouts du Montréal métropolitain qui représente plus de 3000 jeunes qui amasseront des déchets pour la Mission 100 tonnes

 

Pourquoi se lancer un tel défi?

10Tonnes de déchets

L’idée est née dans la tête de Jimmy Vigneux, père de trois jeunes enfants, photographe professionnel et directeur général de la Société de développement commercial d’Hochelaga-Maisonneuve à Montréal. Soucieux de la condition environnementale depuis des années, il s’est rendu compte que ce n’était pas en partageant des mauvaises nouvelles environnementales sur Facebook que le monde allait changer. À la suite de son aventure sur le brise-glace de l’expédition Canada C3, où il a notamment fait la rencontre de sa chef scientifique Lyne Morissette, il a décidé d’agir concrètement. «En prenant conscience de l’état actuel de nos océans, je ne pouvais pas accepter de léguer à mes enfants cette situation sans au moins essayer de faire une différence», explique Jimmy Vigneux, chef de mission de 100 tonnes.

Tout a commencé par la Mission 10 tonnes après avoir convaincu Dre Morissette, chercheur en biologie marine de renommée internationale, de sauter à pieds joints dans le projet, la Mission 10 tonnes a vu le jour le 30 avril 2018. Sans aucun financement et avec pour seuls outils de travail, téléphones cellulaires et ordinateurs, ils ont lancé le projet sur les réseaux sociaux. En moins de 72 heures, leur page Facebook avait déjà recueilli plus de 3000 fans et des dizaines de propositions d’aide provenant de partout au Québec. Ce qui se voulait le projet de deux individus motivés à faire leur part s’est soudainement transformé en mouvement citoyen. L’objectif à ce moment était d’amasser 10 tonnes de déchets dans les cours d’eau du Québec. Il n’aura fallu que 75 jours pour que les initiateurs de cette mission puissent dire mission accomplie! C’est grâce à une importante mobilisation populaire de plus de 1200 personnes de partout à travers la province et même à travers le monde et des centaines d’heures de travail bénévoles que l’objectif a pu être atteint aussi rapidement.

 

La Mission 100 tonnes 

Depuis le 15 septembre 2018, Jimmy Vigneux et Lyne Morissette ont lancé la Mission 100 tonnes. Les objectifs de cette Mission, qui est également devenue officiellement une ONG, se déclinent en trois points :
1- Retirer 100 tonnes de déchets de nos cours d’eau;
2- Sensibiliser et mobiliser les citoyens à agir pour la protection des océans
3- Informer les consommateurs sur les alternatives à l’utilisation du plastique à usage unique.

Déchets et oiseau (1) Femme 2

Nettoyer les cours d’eau et les océans de la planète est l’action principale de la Mission 100 tonnes, mais l’objectif ultime serait bien sûr de ne plus y retrouver de déchet. Ceci sera seulement possible, à long terme, si un changement radical s’effectue dans les habitudes de consommation de l’ensemble des sociétés du monde. C’est pourquoi à travers les actions de la Mission 100 tonnes, beaucoup d’énergie est déployée en termes de communication afin de faire connaitre au grand public les alternatives au plastique à usage unique, qui est le cœur de la problématique de la pollution des océans. «Les consommateurs ont de plus en plus la volonté de consommer différemment et de façon responsable, il faut donc s’assurer qu’ils connaissent toutes les possibilités et les alternatives pour réduire leur consommation de plastique», indique le chef de mission.

jakarta

Quand on demande à Jimmy et Lyne pourquoi ils se lancent dans une mission encore plus ambitieuse, ils disent qu’ils ne pouvaient pas s’arrêter là ! « Nous avons créé un mouvement citoyen regroupant des milliers de personnes qui sont prêtes à agir pour changer le monde, nous ne pouvons pas les laisser tomber. Encore plus importante, la problématique du plastique dans les océans est loin d’être réglée, il faut non seulement continuer, il faut en faire plus !».

 

Les océans en grave péril

Pour Lyne Morissette et Jimmy Vigneux, cette mission se veut une façon de sensibiliser les citoyens et les pousser à agir. Selon Dre Morissette, les océans ont perdu 40% de leur biodiversité dans les 50 dernières années. Chaque minute, c’est l’équivalent d’un camion à ordures qui se déverse dans les océans de la planète. Plus d’un million d’oiseaux marins meurent chaque année après avoir ingéré du plastique. En 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans la mer. « Cette situation est totalement insoutenable et carrément dangereuse non seulement pour la faune marine, mais également pour ces milliards d’êtres humains qui dépendent des océans», soutient Mme Morissette.

Loin de se décourager, elle assure que des solutions sont entre les mains des citoyens. « C’est en étant optimiste, en osant quelque chose sans attendre les gouvernements et en s’inspirant d’histoires à succès que nous aurons un impact significatif face à cet enjeu». Lorsque les citoyens s’unissent pour entreprendre des actions concrètes, cela fait pression sur les élus et les entreprises, les poussant ainsi à agir. Dans cette pensée, chaque citoyen peut, à sa manière, contribuer à la sauvegarde des océans et des cours d’eau. Des enfants qui ramassent les déchets dans les ruisseaux, en passant par les propriétaires de bateaux qui ramassent les déchets qui flottent sur l’eau jusqu’aux personnes qui s’assurent de consommer des produits sans suremballage.

C’est donc en travaillant au nettoyage des rives, pour éviter que tous les déchets ne finissent dans l’un des continents de plastique de la planète, mais également pour mobiliser les citoyens à travailler ensemble pour un changement important de nos habitudes de consommation que Jimmy Vigneux et Lyne Morissette investissent autant d’énergie dans la Mission 100 tonnes. Et quand on leur demande comment ils font pour trouver le temps de faire ce projet, malgré leurs nombreux engagements professionnels et familiaux, ils nous répondent : « Nous n’avons plus le temps de ne pas avoir le temps! Nous sommes à un point critique où tout est encore possible, mais nous devons agir MAINTENANT». 

corvée_sherbrooke

 


Par Jimmy Vigneux et Lyne Morissette, fondateurs de la Mission 100 tonnes.

Pour les contacter : 
Facebook : Mission100tonnes
www.mission100tonnes.com
info@mission100tonnes.com